Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Tout le reste, c’est quand même fastoche par rapport à l’inscription à la maternité. Même faire un bébé est simple.

“C’est pas de ma faute si je rêve de cette maternité dont parlent toutes les mamans du coin. Ils ont du mettre une sonnerie spéciale Primirelou “future maman surexcitée, ne pas répondre” parce que de jour comme de nuit, ça sonne dans le vide. Ils ne savent pas ce que je suis prête à faire pour y élire domicile quelques jours!
Demain j’y passe et j’y reste tant qu’ils n’ont pas accepté mon dossier. J’ai bien prévu que ce sera long, alors j’ai pris avec moi une bouteille d’eau, des chips maison (je mange sainement j’ai dit!) un bon bouquin, mon téléphone (chargé), une batterie de rechange des fois qu’il y ait des pokemons dans les couloirs. En plus dans le dossier, j’ai glissé quelques photos de moi petite, de notre chat et de Chérichou histoire de les attendrir et de les amadouer. J’ai bien pensé que ça allait les gonfler alors j’ai aussi prévenu Chérichou que je risquais de finir au commissariat si mon sit-in part en vrille. Tant pis, je ferai les gros titres :

” Une jeune femme bien sous tous rapports emmenée au trou parce qu’elle refusait de quitter une maternité “

Il pense que ce n’est pas digne d’une future maman et que je pourrais accoucher ailleurs.

Je pousse ou je veux, non mais!

Il ne se rend vraiment pas compte qu’ici je serai à mon aise. “

Primijolie se retrouve donc devant l’entrée rutilante de la maternité, prête à en découdre s’il le faut.

Comme dans les matchs de foots que regarde Chérichou, Primijolie se heurte à un mur de secrétaires, habituées aux primis-sous-hormones. même Oliv’ et Tom ne passeraient pas.

“Bonjour, je suis enceiiiiiinte (je ne m’en lasse pas) et  j’aimerai accoucher ici.

Elles prennent un air blasé en détaillant ma dégaine, c’est mal parti. Il est vrai que j’ai fais vite, me concentrant sur l’essentiel qui n’est clairement pas aujourd’hui mon meilleur look pour obtenir ce que je veux.

D’une voix nasillarde, la plus petite des Spice Girls me rétorque d’un air condescendant: non mais Madame, les inscriptions, c’est par téléphone, le Jeudi de 09 à 11 en appelant le 01…..

Je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase, ce numéro je l’ai appelé mille fois, même pendant la nuit. Je suis désespérée. Elle doit bien voir que je serais même prête à leur glisser un petit billet pour être admise.

C’est ce moment que choisit une primi-à-gros-bidon pour nous interrompre, aussi pimpante que je suis dégoulinante (la grossesse me donne chaud, vous avez pas idée), surement la sœur cachée de Kate Middletown. Elle a rendez vous pour un monito’, une petite contraction lui déforme le visage et laisse des traces sur mon maquillage parfait. Il y a au moins une petite justice !

Voilà à quoi je devrais ressembler pour passer…

Une fois seule avec le Mur, je peux continuer ma complainte. Elles vont craquer, c’est pas possible. Après leur avoir expliquer que c’est ici que mon bébé doit naître, que je l’ai vu en rêve, que toutes mes amies ont accouché ici, que ça fait des bébés épanouis, que moi aussi, je veux un bébé comme celui de mes copines, que… que… que je vais vous saouler, vous avez pas idée.

Je reprends enfin mon souffle lorsque l’une d’elles, profitant d’une pause dans ma diarrhée verbale et de l’interêt de ses copines de mur pour un futur papa qui vient d’entrer, me glisse un papier dans la main comme d’autres glisseraient une antisèche dans leur trousse.

Appelez ce numéro, cet après midi, vous aurez votre place.

Ma bouche s’ouvre, mes yeux clignent, mais rien ne se passe. Je suis scotchée, j’ai réussi!

Je l’embrasserais et la prendrais dans mes bras si je pouvais. J’espère qu’elle sera dans les parages le jour de mon accouchement !

Chérichou peut être fier de moi, même pas besoin d’appeler la police. Promis, pour mon premier rendez-vous, je me ferai belle.

Finalement c’est fastoche. Je pourrai même refiler le tuyau contre un petit billet aux autres primi-désespérées que je croiserai.”

Ecrit par Cécile: retrouvez toutes ses aventures: http://lemaledemere.fr/cat/primijolie

%d blogueurs aiment cette page :