Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Tout est prêt, je me suis fait belle, sorti les bougies, cuisiné une blanquette, parce que:

“Qui fait la meilleure blanquette”? C’est moi!

Il se doutait bien en rentrant qu’un truc louche se tramait. Ce n’est pas tous les jours que je quitte mon pyj-pas-sexy en pilou-pilou.

Nous dînons, amoureux comme au premier jour. Un jeu de séduction se met en place. Je le sens heureux de retrouver une femme câline, ayant lâché son application. Il me le fait remarquer d’ailleurs, je reste évasive.

J’amène le dessert, un gâteau au chocolat dont je suis sûre de l’effet qu’il fera.

Après avoir posé sur la table les assiettes, je monte dans notre chambre. Chérichou me connaît et sait que rien au monde ne pourrait me faire relever la tête de mon dessert.

Tout sauf la petite crevette qui s’installe en moi.

Je redescends, une boîte dans les mains.

J’ai eu le temps de préparer une petite Baby Box pendant ma pause déjeuné.

J’ai d’abord acheté une jolie boîte cartonnée aux couleurs chaudes comme nous les aimons. J’y ai glissé un des deux tests de grossesse que j’ai gardé précieusement, comme un rappel de ce qui se trame en moi. Promis j’ai vérifié qu’il soit bien sec avant de le déposer dans la boîte.

J’y ai ajouté une photo de mon bidon, encore presque plat, que j’ai imprimé discrètement au travail. Une tétine achetée à la pharmacie d’en bas, le pharmacien m’a souri discrètement en encaissant mon achat. Puis un t-shirt trouvé dans une petite boutique portant l’inscription Super Daddy.

S’il ne comprend pas avec toutes ces merveilles!

Je lui tends la boîte, il s’attend sûrement à un petit cadeau, l’ouvre.

Ses yeux s’agrandissent, il a compris presque tout de suite, mais il y a eu cette seconde ou le temps s’est suspendu dans son regard. Il ne prend pas la peine de tout déballer. Il se lève, fait le tour de la table et me porte dans ses bras. Dépose un baisé sur mon ventre, délicatement, sans un mot.

Nous nous regardons, nous enlaçons. Il me déshabille et me fait l’amour doucement, prenant le temps de savourer le moment.

Ce n’est que le lendemain au réveil qu’il découvre le contenu de la box, touché bien sûr, il regarde quand même le test avec un peu d’étonnement, le prend du bout des doigts et me demande si l’on est vraiment obligé de le garder. Bien sur, il finira à la poubelle, il n’est que le premier d’une longue série de souvenirs que l’on est en train de construire.

Ecrit par Cécile: retrouvez toutes ses aventures: http://lemaledemere.fr/cat/primijolie

%d blogueurs aiment cette page :