Paste your Google Webmaster Tools verification code here

L’AUTONOMIE des enfants

 

Ma copine de Moi Petite Maman me disait que j’avais un don pour les sujets tordus. Il faut dire que je suis aidée dans cette tâche par Danonino et Parole de Mamans qui m’ont donné matière à réfléchir le moi dernier, vous pouvez retrouver le billet ICI.

Un proverbe arabe  dit que la meilleure chose à apprendre à nos enfants est d’apprendre à vivre sans nous. Voilà ce à quoi nous amène chaque petite chose acquise, chaque faux pas, chaque maladresse.

Apprendre à vivre par soi-même, à penser par ses propres moyens, à être frustrer et à s’en remettre, voilà bien le bout du chemin.

L’Autonomie pour les petits, l’Adaptabilité pour les grands.

Acquérir un nouveau savoir passe forcément par des essais foireux, une passade je-suis-une -mère-en-carton-qui-ne-comprend-rien, des victoires ou une danse de la joie s’impose à soi dans le couloir. Les montagnes russes de la vie.

Demander aux enfants de devenir autonome demande vraiment aux parents d’apprendre à s’adapter. Sans ces deux termes qui vont de paire, rien ne se fait:

Le laisser faire par lui même

L’aider puis l’assister

Etre présent.

Facile vu de mon clavier, hein? On se ramasse tellement souvent. Mais on garde ces quelques mots comme un mémo en soi. Pour ne pas partir dans tous les sens.

Une fois que je vous ai dit tout ça, vous allez me dire, elle se prend pour la mère parfaite? On parle de ce pipi par terre dans lequel j’ai marché samedi? de la crèche qui n’a pas le temps de proposer le pot en dehors des moments de change (ça apprend aux enfants à prendre conscience de leur vessie pleine paraît-il… ), des nuits moisies que MamaJolie fait vivre à Solène (MamaJolie s’est prise pour la reine de la night), des bouts de viande que le chat se boulotte car il a bien compris que sous Ramfouss se trouvait son Graal.

autonomie des enfants

L’autonomie s’acquiert, elle ne s’apprend pas !

Voici les liens des participations de mes copinautes, merci à elles pour leur fidélité à ce RDV (les liens rose sont cliquables)

Le Monde des Schtroumph et schtroumphette

Moi Petite Maman

Leetha’s Word

Mum Pas Cap

Un bébé ça change la vie

 

Voici en cadeau la contribution d’une future blogueuse qui promet de jolis moments:

 

Sujet tellement intéressant… Mot que j’entends au quotidien ds ma Creche depuis des années
Et que je vis forcément différemment en tant que maman
Les conseils que je donnais je ne les applique pas forcément…
J’aime réfléchir les mots à travers leur étymologie. Autos= soi-même, nomos=lois,règles.
Finalement avoir,créer,assumer ses propres lois? Ou plus simplement et logiquement assumer soi-même les règles et les lois qui régissent la société.
Car du coup nos enfants sont loin d’être autonome…
Pr moi l’autonomie s’acquiert peu à peu mais pas n’importe comment. Avec des conditions inéluctables,telles que la sécurité physique et affective, les valeurs transmises, les règles, ce qu’on peut faire et ce qui est interdit (chez le jeune enfant pour moi 2 choses sont interdites,dans lesquelles on peut glisser une multitude d’autres petites choses! A savoir faire mal et se faire mal).
Marcher seul est un signe d’autonomie, se déshabiller,s’habiller…
Et d’une façon un peu plus pousser,pouvoir passer du temps sans ses parents,en étant accueilli dans un lieu spécifique,chez un membre de la famille ou autre.
Quelque part être autonome ne serait ce pas être capable de se sentir bien sans son parent pendant un moment T car on sait qu’il nous aime et qu’on va le retrouver.
L’autonomie passe par la verbalisation ce qu’on transmet par les mots (tellement important les mots…).
L’autonomie peut aussi avoir ses cycles,ses périodes.Un enfant peut avoir pris son envol sur certains points et régresser suite à un événement ( entrée à l’école,événement ayant perturbé voir chambouler son quotidien etc). Bref ce n’est pas acquis à 100%. La preuve en tant que parent,si notre enfant une fois autonome et adulte a besoin de nous dans une période particulière et ne peut plus s’assumer,être autonome,notre porte sera ouverte.
Dans le monde actuel j’ai envie de dire que je laisse ma fille appréhender l’autonomie à travers ses découvertes,ses acquisitions,ses expériences,ses apprentissages,je souhaite qu’elle soit autonome,qu’elle soit « secure » mais je veillerai toujours de loin ou de près sur elle et la protégerai toujours sans être intrusive et outrepasser son autonomie.
Par contre pour finir sur une touche humoristique,moi depuis que je suis mère je ne connais plus l’autonomie,mon mini moi souhaite m’accompagner aux toilettes,dans mon lit,veut brosser mes cheveux,goûter ce qu’il y a dans mon assiette..