Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Au détour d’une conversation avec une amie ( plus de 30 ans d’amitié, on en partage des choses), on en vient à parler d’une séance de kinésiologie qu’elle a faite quelques jours plus tôt. Son enthousiasme m’emporte, je sens que cela peut me faire du bien. Coordonnées prises, je prends rendez-vous et découvre une femme douce, à l’écoute, dont les mots me touchent. Les jours passent, un changement s’opère déjà.

 

Retour sur la kinésiologie:

 

La kinésiologie en quelques mots – Définition:

A travers la discussion avec le praticien, une séance est construite autour d’un thème à travailler selon le problème rencontré: manque de confiance en soi, problèmes relationnels, pour les plus petits gestion des colères . Tous les maux du corps et de l’esprits peuvent être évoqués. Le but de la kinésiologie est de re-créer un état d’équilibre entre l’esprit – le corps – les émotions à travers des réactions musculaires.

cliquez ici pour en savoir plus

 

A quoi ressemble une séance:

Chaque séance est unique, construite en fonction des besoins de chacun et de la réaction du corps aux tests musculaires. Elle se construit au fur et à mesure. Ecoute et adaptabilité sont les qualités essentielles d’un bon kinésiologue.

Une séance se passe habillée, debout ou allongée sur une table selon les exercices pratiqués. A chaque réponse donnée à une question posée, le corps réagit différemment: pour une question dont on est sûre de la réponse, la résistance du muscle à la pression qui lui est opposée est franche, le membre ne bouge pas. Pa contre à des réponses dont nous sommes moins sûres, la résistance s’efface. C’est grâce à ces réponses que la séance se construit, et que le kinésiologue en déduit les blocages, conscients ou non, que nous avons ancré en nous, depuis parfois très longtemps.

Au fur et à mesure de l’avancement de la séance, la réponse musculaire se fait plus précise, plus nette. L’équilibre se rétablit petit à petit.

La parole n’est pas en reste d’une séance, puisqu’elle guide les techniques employés par le kinésiologue. Des mots qui restent, qui résonnent:

A la question « Fais tu preuve d’empathie », beaucoup (à part Donald Trump qui s’en fou) répondront oui, ce que vivent les autres me touche. Mais sommes nous empathiques envers nous mêmes? La question, c’est vrai, se doit d’être posée et mérite réflexion.

Autre exemple: Es tu quelqu’un de fiable? la réponse se tourne assez naturellement vers les autres, c’est à eux que l’on pense en premier. Est ce que je peux compter sur moi? Car je ne pourrais pas proposer cette qualité à mes proches si je ne suis pas moi même convaincue de l’être.

Au delà du test musculaires d’autres exercices peuvent être proposés.

Les deux séances que j’ai pratiqué m’ont épuisées, physiquement et émotionnellement. Les fins de séances ont été difficiles, j’avais envie de plonger sous ma couette, tellement me dévoiler est une chose inhabituelle chez moi.

Par contre, au quotidien, je ressens les effets positifs des points que nous avons rééquilibrés.

 

Vous voulez en savoir plus? je vous conseille le site internet de la kinésiologue qui m’a donné envie de partager cela avec vous: www.kinetiss.com

 

 

%d blogueurs aiment cette page :