Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Il est un âge ou communiquer n’est pas encore aisé, maîtriser ses émotions non plus et où nous, parents, sommes un peu démunis.

C’est ce qu’il se passe en ce moment pour Boubou à la maison.

Parce que j’ai été cool sur certaines choses, parce qu’être maman solo offre plus de place aux enfants, parce que sous couvert de réaliser cette transition qu’est la séparation j’ai laissé s’instaurer un mode de fonctionnement qui ne peut pas nous convenir, il est temps de redresser la barre.

 

A presque 5 ans, le salon est devenu son espace de jeu. Pour ne pas avoir à trop râler, je suis devenue laxiste sur des choses essentielles. Il prend de l’autonomie, certes, beaucoup, mais pas toujours sur les bons sujets.

Une remise en question s’impose.

Une remise en question qui ne sera pas facile à gérer pour lui, et donc pour moi.

Parce que je ne dois pas me mentir : je cours tout le temps entre le boulot, boubou, les courses, le ménage et le quotidien et que le papa ne prend jamais le relais, je suis fatiguée et j’esquive les conflits.

Aujourd’hui et petit à petit, je décide qu’il ne sera pas le centre de tout mon monde. Il en gardera un grande part, c’est évident, mais pas tout.

 

Aujourd’hui, je reprends possession du salon !

 

Mais pas que !

En expliquant mais en restant ferme, il ne sera plus excusé s’il boude pour des broutilles.

C’est devenu ceci : Bouder, c’est en train de devenir son mode de communication. Et comme je ne veux pas voir Pascal le grand frère débarquer dans mon salon (plein de jouets) (vous le sentez le traumatisme ??) j’agis vite.

Il va bouder, certainement pleurer. Je me tromperai, dans ma méthode et dans mes choix, mais tant pis, je ne lâcherai pas.

Les jouets iront dans sa chambre.

Les dessins animés ne seront pas proposés aussi souvent que maintenant.

L’assiette du soir sera terminé, systématiquement.

 

Cet été, je fais une pause de lui, en partant 10 jours en amoureux, pour nous retrouver, me retrouver. Alors oui, je passerai moins de temps en vacances avec lui, mais ces moments nous sont nécessaires à tous les deux.  Et là, tout de suite, même si la fatigue et la lassitude sont là, tant pis, je vais tenter de redresser la barre, de retrousser mes 4 manches (2 pour maman, 2 pour papa) et rétablir un équilibre qui nous sera salutaire !

 

Souhaitez-moi bonne chance !

 

PS : si vous le voulez, cet après-midi, nous pourrions faire un petit live sur FB pour bouder ensemble  et échanger dans le silence de la bouderie à ce sujet (dans le salon que j’aurai reconquis), Si cela vous tente, laissez-moi un petit commentaire !
%d blogueurs aiment cette page :